Vasika est opérée

18 avril 2018

Lors de l’attentat à la bombe contre l’église méthodiste à Quetta, neuf chrétiens ont été tués et environ soixante autres blessés. CSI apporte une aide financière pour le traitement médical.



« J’ai confiance en Dieu : je serai bientôt complètement guérie. » Lors de l’attentat-suicide du 17 décembre 2017 contre l’église méthodiste à Quetta, Vasika Sohail (16 ans) a été grièvement blessée à la pommette et à l’œil droit. Vasika est en première année du lycée. La biologie, la chimie et l’anglais sont ses matières préférées. Elle veut retourner dès que possible à ses études. Son but est de « devenir une institutrice formidable pour lutter contre l’ignorance. »

Mehak, la sœur cadette de Vasika, aurait également voulu devenir institutrice. Elle était en neuvième année scolaire. Durant leur temps libre, les deux sœurs aimaient dessiner, faire de la peinture, regarder la télévision, faire des travaux manuels, lire la Bible et prier. Elles ne pourront plus jamais le faire ensemble… Mehak fait partie des neuf chrétiens qui n’ont pas survécu à l’attentat.

Une aide pour Vasika et d’autres victimes

Jusqu’à présent, CSI a apporté une aide urgente financière à trente et un blessés. Vasika est la première victime pour laquelle CSI a payé le total des frais d’opération. Mi-février 2018, elle a déjà pu rentrer chez elle. « Les médecins estiment que dans six semaines, elle sera rétablie », nous écrit le pasteur Simon, le responsable de l’Église méthodiste. Ses parents sont très reconnaissants, car même un salaire annuel entier du père n’aurait pas suffi pour financer l’opération de Vasika à Karachi.

CSI

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Mission Pakistan