Une lueur d’espoir au cœur des bidonvilles

17 mai 2017

Les habitants des bidonvilles du Nicaragua souffrent de la violence, souvent en lien avec la consommation d’alcool et de drogue. Les enfants sans défense ne sont pas épargnés. Narchani a trouvé une oasis dans le couvent des sœurs carmélites.




Lorsque Narchani avait 8 ans, elle a été violée par son oncle, de même que sa sœur aînée. Sa mère est alcoolique et n’a donc pas pu protéger ses enfants. Entre-temps, Narchani a trouvé un refuge dans le foyer pour filles des sœurs carmélites. Là, elle a expérimenté pour la première fois de sa vie l’amour et l’affection. Elle a pu s’épanouir. « De nombreuses filles très jeunes ont déjà vécu des choses atroces. C’est un grand défi de les habituer à une vie à peu près normale. Souvent, on doit même leur apprendre les rudiments de la vie », déclare Sœur Guadalupe. Les partenaires de CSI soutiennent aussi les habitants du bidonville en leur offrant des colis de nourriture et une soupe populaire qui permet aux enfants de bénéficier d’un repas chaud. Ils leur proposent également des traitements médicaux et dentaires gratuits.

Par votre don, vous donnez un espoir aux habitants des bidonvilles et vous les aidez à sortir de la spirale de la violence et de la pauvreté.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Nicaragua