• Népal

Une femme chrétienne particulièrement menacée

28 avril 2020

Le Népal est majoritairement hindou et la Constitution interdit de changer de religion. Quiconque ne respecte pas cette interdiction est mis au ban de la société. Les femmes qui se convertissent à la foi chrétienne souffrent particulièrement. CSI en a rencontré une à l’ouest du Népal.



Karmala Budhamagar * a 43 ans et vit dans l’ouest du Népal. Je lui ai rendu visite en février 2020. Nous étions assises dans une petite église à même le sol. Il faisait froid. Karmala portait une veste d’hiver, un bonnet et des gants. Sans fard, elle m’a donné un petit aperçu de sa vie.

Lorsqu’elle était encore hindoue, Karmala a souffert pendant des années d’une maladie grave. Personne ne pouvait l’aider. Or elle a recouvré la santé après qu’un pasteur a prié pour elle. Touchée, elle a commencé à s’ouvrir à l’amour de Dieu et à sa Parole. Mais son mari était indigné.

Repoussée et complètement isolée

Karmala raconte : « Après ma conversion à la foi chrétienne, furieux, mon mari m’a forcée à choisir entre lui et la foi chrétienne. Quand je lui ai dit clairement que je ne pouvais pas renoncer à ma foi profonde en Dieu, il m’a jetée hors de notre maison. »

Comme d’innombrables autres femmes dans une même situation, Karmala n’a pas été seulement repoussée par son mari, mais aussi par la famille de celui-ci, par sa propre famille et par toute la communauté villageoise. Elle ne pouvait même plus faire ses achats dans de nombreux magasins et personne n’acceptait de l’engager. Karmala se souvient de ces temps difficiles : « L’exclusion et la peur permanente d’être attaquée m’ont tellement rongée que j’ai fui chez ma sœur à Delhi (Inde) durant une année. »

Doublement discriminée

Karmala fait partie des chrétiennes courageuses sorties de l’hindouisme que j’ai rencontrées lors de mon dernier voyage au Népal avec le collaborateur CSI Reto Baliarda en février 2020. Cela m’a brisé le cœur d’entendre tout ce qu’elles ont enduré (et endurent encore souvent) parce qu’elles croient la Bible. Le fait d’être une femme rajoute encore à l’opprobre qu’elles ont à subir.

Il faut savoir que le Népal, majoritairement hindou, est fortement influencé par une Inde dirigée par des nationalistes hindous depuis 2014. Ainsi, la Constitution du Népal de 2015 interdit de faire du prosélytisme ou simplement d’encourager quiconque à changer de religion (article 26, § 3). Des peines de cinq ans de prison et des amendes sont prononcées depuis l’édiction de la loi « anticonversion » de 2018. Les femmes hindoues qui veulent changer de religion souffrent particulièrement : elles sont souvent battues et menacées par leurs maris, rejetées par ces derniers et par leur parenté. Elles sont mises au ban du village. Tout cela, Karmala l’a vécu.

Certes, la Constitution du Népal de 2015 a permis plusieurs avancées sur le plan du droit des femmes : elles doivent représenter un tiers des députés au Parlement national et une femme doit être soit présidente soit vice-présidente du pays. Le même règlement s’applique à chaque village. Mais dans la réalité, les discriminations et les violences contre les femmes restent monnaie courante, surtout en campagne et parmi les couches sociales défavorisées.

Pauvre mais heureuse

Plus tard, Karmala a suivi une école biblique durant deux ans à Katmandou. Elle a désormais trouvé assez de force et de courage pour fonder une Église dans son village natal. Quelle joie pour elle de servir et de s’occuper des fidèles avec tout son amour ! Mais son quotidien reste parsemé de nombreuses privations et d’hostilités permanentes.

CSI soutient des femmes comme Karmala et d’autres chrétiens rejetés en leur octroyant de modestes aides financières pour qu’ils puissent ouvrir un petit commerce. Ce type d’aide est particulièrement précieux pour les femmes converties discriminées. Cela leur permet de subvenir à leurs besoins.

La responsable CSI pour le Népal

* Nom fictif

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Népal