• Arménie
  • Azerbaïdjan

Quel est le contexte des attaques contre le Haut-Karabagh ?

07 octobre 2020

Le 27 septembre 2020, les forces militaires d’Azerbaïdjan ont lancé une opération militaire sur le Haut-Karabakh (également connu sous le nom d’Artsakh), la patrie historique du peuple arménien chrétien. Les attaques sont soutenues par la Turquie et des djihadistes venus de Syrie. Christian Solidarity International (CSI) est solidaire des chrétiens assiégés et expulsés du Haut-Karabagh. Le gouvernement américain et la communauté internationale doivent mettre fin à cette guerre MAINTENANT.



Dans quel contexte se produit l’explosion de la violence dans la région du sud du Caucase du Haut-Karabakh ? CSI répond aux questions les plus importantes.

Qu’est-ce que le Haut-Karabakh ?

Le Haut-Karabakh est une petite région dans les montagnes du Caucase, de la taille d’environ 10 % de la superficie de la Suisse, située entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, avec la Russie au nord et la Turquie au sud. En turc, elle est appelée « Haut-Karabakh », ou « Jardin noir montagneux ». Ses 150 000 habitants sont principalement des chrétiens arméniens. C’est une république indépendante de facto, mais son indépendance n’est pas reconnue par la plupart des pays du monde.

Qui attaque le Haut-Karabakh ?

L’Azerbaïdjan, une dictature riche en pétrole qui a tué ou chassé sa propre population arménienne chrétienne de 1988 à 1990. Ce pays est soutenu par la Turquie, qui leur fournit un soutien aérien et fait venir des milliers de djihadistes du champ de bataille en Syrie pour combattre dans le Haut-Karabakh.

Qui défend le Haut-Karabakh ?

La République d’Arménie, qui compte un tiers de la population de l’Azerbaïdjan et qui dépense six fois moins pour son armée que l’Azerbaïdjan (la Turquie, qui compte 27 fois plus d’habitants que l’Arménie dépense 49 fois plus pour son armée).

Quelles sont les racines de ce conflit ?

Lors du génocide arménien de 1915-1923, les forces turques et azerbaïdjanaises ont tenté d’exterminer la population arménienne. Lorsque l’Union soviétique a envahi le Caucase en 1920, elle a conquis l’Arménie et l’Azerbaïdjan et a mis fin à la tuerie. Sous le régime soviétique, le Haut-Karabakh a été intégré à la République soviétique d’Azerbaïdjan. Lorsque l’Union soviétique a commencé à s’effondrer à la fin des années 1980, les Arméniens du Haut-Karabakh ont demandé leur indépendance, tandis que le gouvernement azerbaïdjanais a commencé à attaquer la population arménienne, pour l’anéantir une fois pour toutes. L’Arménie est entrée en guerre pour protéger le Haut-Karabakh et la guerre a fait rage pendant six ans. CSI a joué un rôle crucial en apportant une aide humanitaire dans le Haut-Karabakh pendant le blocus azerbaïdjanais. Finalement, la Russie a forcé l’arrêt des combats et un cessez-le-feu a été accepté. Le Haut-Karabakh est devenu une région autonome.

Comment cette nouvelle guerre a-t-elle commencé ?

L’Azerbaïdjan a violé le cessez-le-feu le 27 septembre 2020, en lançant une attaque massive sur le Haut-Karabakh. L’Azerbaïdjan a bombardé des zones civiles, dont la capitale du Haut-Karabakh. Il semble que l’Azerbaïdjan essaie la pandémie et l’élection présidentielle américaine comme diversions pour conquérir le Haut-Karabakh une fois pour toutes.

Que se passera-t-il si le Haut-Karabakh tombe ?

De 1915 à 1923, la quasi-totalité de la population arménienne de Turquie a été liquidée lors du génocide arménien. De 1988 à 1990, les Arméniens vivant en Azerbaïdjan ont été tués et chassés du pays lors d’énormes pogroms. Dans la région du Nakhitchevan, sous contrôle azerbaïdjanais, les autorités ont systématiquement détruit les églises et les monuments arméniens. Lorsque l’Azerbaïdjan a brièvement conquis un village du Haut-Karabakh en 2016, ils ont torturé et exécuté les Arméniens qui y vivaient. Lorsque les djihadistes soutenus par la Turquie ont combattu à Alep pendant la guerre civile en Syrie, ils ont enlevé et attaqué des chrétiens arméniens, descendants de survivants du génocide.

Les signaux sont clairs : si l’Azerbaïdjan et la Turquie conquièrent le Haut-Karabakh, les chrétiens qui y vivent seront anéantis. Une autre phase du génocide arménien est en préparation.

Que peuvent faire les États-Unis ?

La Turquie est membre de l’alliance de l’OTAN, que les États-Unis dirigent. L’Azerbaïdjan reçoit une aide militaire des États-Unis. Ceux-ci doivent exiger l’arrêt immédiat de l’attaque sur le Haut-Karabakh, suspendre toute aide militaire à la Turquie et à l’Azerbaïdjan et travailler avec la Russie et les autres puissances de la région pour garantir la sécurité du Haut-Karabakh.

Que peuvent faire les nations européennes ?

Chaque nation européenne doit exiger la fin immédiate de l’agression sur le Haut-Karabakh. L’aide militaire à la Turquie et à l’Azerbaïdjan doit être suspendue. L’UE, la Suisse et les autres États européens doivent collaborer avec les États-Unis et la Russie pour mettre fin à cette guerre.

Le génocide arménien n’est pas terminé. Il faut immédiatement y mettre fin!

Joel Veldkamp

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.