• Pakistan

Nouvelles attaques contre des chrétiens : CSI offre son soutien

22 avril 2015

En septembre 2013, 126 morts lors d’une attaque contre une église ; presque 150 morts lors d’une attaque contre une école en décembre 2014 ; en mars 2015, les talibans s’en sont encore pris à deux églises. Les victimes ont été moins nombreuses, grâce à l’intervention de gardiens courageux. Mais une quinzaine de personnes ont été tuées. CSI vient en aide aux blessés et aux familles des victimes.



La République islamique du Pakistan ne connaît pas de répit. Impitoyablement, les talibans islamistes poursuivent leurs actes terroristes contre les plus faibles et les plus désarmés de la société. Depuis des années, ils s’en prennent délibérément aux écoliers et aux minorités religieuses dans ce pays qui compte 200 millions d’habitants. Leur dernier acte barbare remonte au 15 mars 2015. C’était un dimanche matin. À Youhanabad, un quartier pauvre de la banlieue de Lahore, les fidèles chantaient dans l’église catholique Saint-Jean et, quelque 400 mètres plus loin, dans l’église anglicane du Christ. « Tout à coup, nous avons vu un jeune homme armé se diriger vers l’entrée de l’église, raconte un témoin. Il pointait son arme en direction de ceux qui lui barraient le passage. Il a abattu froidement un des gardiens de l’église. »

Des gardiens musulmans empêchent un massacre

Manifestement, les terroristes pensaient profiter du chaos ainsi créé pour permettre à d’autres kamikazes de s’introduire avec des explosifs dans les églises bondées. S’ils y étaient parvenus, cet attentat aurait sans doute fait plusieurs centaines de morts et provoqué un mouvement de panique parmi les plus de 2000 fidèles. Mais la résistance héroïque des gardiens postés à l’entrée des églises a empêché le massacre. Au prix de leur vie, ils sont parvenus à stopper ces terroristes prêts à tout. Malgré tout, une quinzaine de personnes au moins ont été tuées, dont des passants et des marchands qui se trouvaient de l’autre côté de la rue. Les explosions ont en outre blessé ou mutilé plus de 70 personnes.

Des chrétiens se vengent et tuent des innocents

L’attentat de Lahore montre que les islamistes ont encore soif de sang, quand bien même les attaques de Peshawar contre une église anglicane en septembre 2013 et contre des écoliers musulmans en décembre 2014 ont déjà fait respectivement 126 et 132 morts. Leur but est de diviser et de déstabiliser la société pakistanaise. Cette stratégie semble porter ses fruits : de jeunes chrétiens ont voulu faire justice eux-mêmes après l’attaque de mars 2015 à Youhanabad, un quartier où vivent environ un million de chrétiens. Ils ont tué deux musulmans qu’ils soupçonnaient d’être les complices des terroristes, mais qui ont ensuite été innocentés ! Cet acte de vengeance de la part des chrétiens a engendré des violences, de nouvelles tensions et une intervention musclée de la police. Tout cela a forcé des dizaines de familles chrétiennes à fuir Lahore.

CSI vole au secours des victimes

Le Père Latif (nom d’emprunt), partenaire de CSI au Pakistan, est arrivé à Lahore le 16 mars 2015, soit le lendemain de l’attentat. Il a visité les deux églises touchées, a consolé les familles des victimes et s’est rendu au chevet des blessés dans les hôpitaux de la ville. Le Père Latif a également rencontré des proches des musulmans qui ont perdu la vie dans l’attentat. Avec l’évêque Mgr Sebastian Shah, il a rendu hommage aux jeunes martyrs qui ont sacrifié leur vie pour sauver d’innombrables personnes. CSI a immédiatement débloqué 69 000 francs pour offrir son soutien. Gunnar Wiebalck, responsable de mission
Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Pakistan