Les récentes victimes de la persécution contre les chrétiens : Yousef Nadarkhani et Ramiel Bet Tamraz

11 septembre 2018

La répression contre les chrétiens se poursuit en Iran: le 22 juillet 2018, le pasteur Yousef Nadarkhani a été, une fois de plus, arrêté et emmené avec d’autres chrétiens dans la prison d’Evin à Teheran ; Ramiel Bet Tamraz, le fils du pasteur Victor, quant à lui, a été condamné à quatre mois de prison, le 18 juillet 2018.



Pour le pasteur Yousef Nadarkhani, musulman converti au christianisme, la persécution et l’oppression pour motifs religieux n’est rien de nouveau. Au cours des dernières années, CSI a fait état à maintes reprises de sa situation et lancé un appel à protester. En 2009, le pasteur a été arrêté pour la première fois, pour avoir, à l’école de ses enfants, remis en question le statut exclusif de l’islam : il a déclaré que ceci était anticonstitutionnel. Une année plus tard, il a été condamné à mort pour « abandon de l’islam ». En 2011, la Cour suprême a confirmé ce verdict.

La peine capitale est transformée en peine de prison

La peine capitale n’a pas été exécutée. Le 8 septembre 2012, Yousef Nadarkhani a été libéré de la prison, probablement en raison de la pression internationale. Les juges l’ont acquitté de l’accusation d’apostasie, pour le condamner pour motif d’évangélisation. La peine de mort a été transformée en peine de prison de trois ans que le pasteur a entamé le 25 décembre 2012. Quelques jours plus tard, le 7 janvier 2013, il a été prématurément remis en liberté.

Mais le pasteur Nadarkhani est demeuré dans le collimateur de la justice iranienne : le 6 juillet 2017, il est à nouveau condamné pour avoir accepté la foi chrétienne avec trois autres anciens musulmans : dix ans de prison, entre autres pour avoir fondé des Églises de maison.

L’arrestation du pasteur a eu lieu le 22 juillet 2018. Dix policiers se sont présentés chez lui et ont roué de coups son fils lorsque celui-ci a ouvert la porte. Les policiers ont ensuite tiré sur le père et le fils avec un pistolet à impulsion électrique bien qu’ils n’aient pas résisté.

Actuellement, le pasteur Nadarkhani est incarcéré avec trois autres chrétiens dans la prison d’Evin à Téhéran tristement réputée en raison des conditions de détention extrêmement cruelles. Nombre de chrétiens ont déjà dû endurer ces cruautés.

Ramiel Bet Tamraz

Après la condamnation du pasteur Victor Bet Tamraz et de son épouse, leur fils Ramiel a subi le même sort, le 11 juillet 2018 : il a été condamné à quatre mois de prison pour « agitation contre la sécurité nationale ». Ramiel est le frère de Dabrina Schwan qui habite en Suisse. CSI a déjà relaté à plusieurs reprises les conditions de vie de la famille et lancé une action de cartes de solidarité. Nous remercions de tout cœur ceux qui ont participé à cette action.

Reto Baliarda, msn, mec, wwm 

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.