• Soudan du Sud

L’aide alimentaire sauve les gens d’une probable famine

03 septembre 2020

Une grave sécheresse a touché les régions du nord du Soudan du Sud. D’innombrables familles ont un besoin urgent de nourriture. En distribuant du sorgho à des milliers de personnes dans l’État fédéré du Bahr el-Ghazal du Nord, CSI a pu atténuer la crise alimentaire généralisée.



La saison des pluies aurait dû commencer en avril ou mai. Mais cette année, la pluie n’est tombée qu’en juillet. À la suite de ce retard, la semence n’a pas pu pousser dans de nombreux endroits du nord du Soudan du Sud. Au lieu de pouvoir se réjouir de la récolte habituelle, les gens ont dû attendre avec impatience que la moisson soit mûre. Certaines familles ont même cueilli les graines de mauvaises herbes sauvages pour les manger et ainsi survivre.

Du sorgho pour près de 3 700 familles

Franco Majok, responsable du programme CSI au Soudan du Sud, a vu avec ses propres yeux ces personnes désespérées et a immédiatement organisé une livraison de nourriture. Sous sa direction, du 18 au 23 août, du sorgho a été distribué à 3 696 familles dans deux régions gravement atteintes.

Grâce à cette aide alimentaire rapide et non bureaucratique, de nombreux Sud-Soudanais ont pu être préservés d’une mort de faim probable. « J’ai rencontré des personnes qui se sont effondrées de faim et étaient sur le point de mourir, nous écrit Franco Majok dans un courriel en provenance du Soudan du Sud. Si CSI n’était pas intervenu pour leur donner à manger, il est probable que nombre d’entre eux seraient morts. »

Une femme affamée revit grâce à un thé froid

Franco Majok évoque entre autres la rencontre émouvante avec une jeune femme. Elle était si faible qu’elle est tombée à terre où elle est restée couchée. Heureusement, elle a pu être ranimée grâce à la présence d’esprit de Franco qui lui a fait boire du thé froid petit à petit. L’aide de CSI est arrivée juste à temps pour elle. « Nous lui avons sauvé la vie. »

Né au Soudan du Sud, Franco Majok connaît bien les conditions locales. Il raconte comment il a commandé deux camion de sorgho dans la capital Juba et les a fait transporter dans la zone de crise de la famine dans le nord du Bahr el-Ghazal. Une fois sur place, il a acheté d’autres céréales sur les marchés locaux.

Jusqu’à 100 kg de sorgho

Selon les besoins, chaque famille a reçu entre 2 et 100 kg de sorgho. Lors de la distribution d’aliments, l’équipe CSI suit les recommandations des chefs de tribus locaux.

La distribution de sorgho par CSI n’a pas seulement sauvé des vies. Elle a également contribué à faire baisser le prix des céréales sur les marchés locaux. Cela a indirectement aidé encore plus de personnes, explique le responsable expérimenté.

« Dieu est proche de nous »

L’une des personnes touchées que CSI a pu aider directement est Anok Angok Akok. La jeune mère passait des heures chaque jour à récolter des graines de mauvaises herbes sauvages dans l’espoir de garder ses enfants en vie. Mais la quantité qu’elle trouvait était à peine suffisante pour nourrir une seule personne. Anok ne pouvait presque pas croire en son bonheur lorsqu’elle a reçu un sac de 50 kg de sorgho de CSI : « Dieu est proche de nous », a-t-elle dit pleine de reconnaissance tandis qu’un de ses enfants s’exclamait : « Un sac de sorgho ! »

Yar Akol Akon, mère de deux enfants, est également infiniment reconnaissante pour les 50 kilos de sorgho de CSI. Elle a également dû maintenir sa famille en vie pendant des semaines avec des graines de mauvaises herbes sauvages. Elle était désespérée : même après cinq jours, elle n’avait pas trouvé assez de graines pour une personne. Maintenant, elle est enfin soulagée.

La jeune femme qui a pu être sauvée grâce au thé froid de Franco Majok peut maintenant reprendre des forces. Elle a reçu 100 kilos de sorgho de CSI.

Morven McLean et Reto Baliarda

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Soudan du Sud