La vie d’une fille brisée par les islamistes

28 mai 2019

La jambe gauche de la petite Faith Simon a été amputée à la suite d’une attaque des islamistes peuls. Mais cette courageuse enfant du centre du Nigéria a pu renaître à la vie grâce au soutien de CSI.



Faith Simon vit dans le village pittoresque de Bakin Kogi (État de Kaduna). Cette fille sportive et pleine de vie est aussi une écolière appliquée. Durant son temps libre, elle aime jouer au football avec ses amis.

Une attaque cruelle et lâche

Ce 20 février 2017, en fin d’après-midi, Faith s’adonne avec enthousiasme à son sport favori. Elle s’en souvient : « Nous jouions au foot sur la grande place au milieu du village. Quand soudain, des coups de feu ont retenti. Nous avons sursauté et nous sommes dispersés en tous sens pour nous mettre à couvert dans nos maisons. Les bergers peuls hurlaient Allahu Akbar ! »  Malheureusement, quelques enfants doivent passer à proximité des extrémistes peuls qui se dirigent vers eux en proférant des menaces. Faith voit avec effroi comment l’un de ses camarades tombe : « Il a éclaté en sanglots en criant qu’une balle l’avait atteint. »

Des conséquences dramatiques

Quant à la fillette de 9 ans, elle ne pense qu’à sauver sa propre vie et à déguerpir : « Je parvenais juste à la porte de ma maison quand j’ai entendu des coups de feu et senti une douleur terrible à la jambe gauche. Je suis tombée par terre et j’ai crié. Ma maman s’est élancée vers moi et m’a tirée dans la maison. Sa présence d’esprit m’a certainement sauvé la vie. »

Mais l’attaque des islamistes peuls n’est pas sans conséquence pour Faith, puisque les balles ont traversé son genou gauche. Grièvement blessée, Faith est transportée à l’hôpital où elle doit rester durant six mois. Malgré les efforts des médecins pour la sauver, l’état de sa jambe empire à vue d’œil et il ne leur reste d’autre solution que l’amputation.

Cette affreuse nouvelle est un nouveau choc pour Faith, mais elle est courageuse et ne veut pas abandonner le combat. Elle se remet étonnamment bien après cette grave intervention. CSI prend à sa charge les frais médicaux et fournit une paire de béquilles adaptées à Faith. Elle ne veut pas baisser les bras : « J’ai appris à marcher avec des cannes et je suis contente de pouvoir retourner à l’école. »

Reto Baliarda


Bakin Kogi : la peur fait partie du quotidien

L’attaque de bergers peuls islamistes contre le village chrétien de Bakin Kogi (État de Kaduna) perpétrée le 20 février 2017 a laissé des traces ineffaçables. Sept personnes y ont laissé la vie et des dizaines d’autres ont été grièvement blessées, à l’image de Faith Simon. Les assaillants ont laissé derrière eux des scènes de dévastation en brûlant plusieurs maisons.

Plusieurs personnes expulsées sont maintenant rentrées chez elles, mais certaines n’ont pas pu le faire, car les islamistes peuls se sont établis à leur place. Ici et là, on recense encore des attaques isolées qui sèment la mort et la désolation. De nombreuses personnes vivant dans des régions reculées vivent dans la peur et osent à peine aller travailler dans les champs. Le diocèse de Kafanchan s’inquiète : « On pourrait s’attendre à ce que le gouvernement de l’État de Kaduna entreprenne quelque chose pour régler cette situation dramatique, mais rien ne se passe. »

CSI soutient environ six cents chrétiens qui souffrent dans l’État de Kaduna en leur fournissant des aliments.


 

Si vous avez à cœur de contribuer à nos programmes, vous pouvez le faire à tout moment ici. 

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Nigéria