John Eibner à Strasbourg : « Les chrétiens peuvent-ils survivre au Moyen-Orient ? »

16 avril 2019

Christian Solidarity International (CSI) vous invite à un exposé de son directeur international John Eibner sur les perspectives d’avenir des communautés chrétiennes dans un Moyen-Orient turbulent.



Mercredi 22 mai 2019 | 20 heures

Église Saint-Nicolas | 9, quai Saint-Nicolas | Strasbourg

L’entrée est gratuite. L’exposé sera tenu en anglais et traduit en français.


L’exposé

La démographie religieuse du Moyen-Orient a changé radicalement au cours des treize derniers siècles. Les musulmans militairement triomphants, dans le cadre institutionnel des normes de la charia, sont finalement devenus la majorité et représentent aujourd’hui plus de 90 % de la population. L’ancienne majorité, les chrétiens, constitue maintenant moins de 5 % et continue de suivre une trajectoire de déclin démographique. Les communautés juives de la région ont disparu, à l’exception de l’État d’Israël, créé au xxe siècle dans le but d’offrir une patrie sûre aux juifs du monde entier. De même que les chrétiens, les communautés comme les alaouites, les yézidis, les druzes, les kakaïs et les mandéens luttent pour leur survie. Les minorités religieuses du Moyen-Orient sont confrontées à une menace existentielle. Avec le basculement de la région dans un conflit religieux, le déclin démographique de ces communautés ne peut que s’accélérer rapidement suite au Printemps arabe.

Lors de son exposé, M. John Eibner tentera de répondre à cette question : dans ce contexte difficile, les chrétiens peuvent-ils survivre au Moyen-Orient ?


L’orateur

John Eibner, docteur en histoire, est le directeur international de CSI. Responsable des programmes CSI au Moyen-Orient, il se rend régulièrement dans ces pays depuis de nombreuses années et connaît bien les communautés chrétiennes locales.

M. Eibner a rejoint CSI en 1990. Depuis lors, il se mobilise en faveur de groupes religieux menacés à travers des voyages d’enquête sur le terrain, des campagnes de droits de l’homme et l’apport d’aide humanitaire.

Le premier champ d’activité de M. Eibner a été, en 1991, l’enclave arménienne chrétienne du Haut-Karabagh qui avait été fermée par l’Azerbaïdjan. CSI a établi un pont aérien et acheminé des aliments et des médicaments dans la zone de guerre.

Au milieu des années 1990, John Eibner a fait connaître au public les raids d’esclaves au Soudan : dans le contexte du djihad déclaré par le président soudanais Omar el-Bashir, des milices arabes envahissaient et rasaient des villages sud-soudanais ; les villageois étaient tués ou déportés et asservis au Nord. En s’alliant avec des organisations partenaires, M. Eibner a lancé, particulièrement aux États-Unis, un grand mouvement anti-esclavage qui a finalement abouti à ce que le gouvernement américain pousse le Soudan à un traité de paix en 2005. Au cours des dernières décennies, CSI a libéré des dizaines de milliers d’esclaves, les a rapatriés au Soudan du Sud et les a approvisionnés pour leur nouvelle vie en liberté.   

Après la deuxième guerre d’Irak, John Eibner a commencé à se concentrer sur le Moyen-Orient. Il voyage régulièrement dans cette région, particulièrement en Irak et en Syrie, organise des actions d’aide humanitaire et accomplit un travail de plaidoyer (advocacy) important. Fin 2011 déjà, CSI a lancé une alerte au génocide contre les minorités religieuses au Moyen-Orient. Au cours des années suivantes, plus de vingt experts ont tenu, dans le cadre d’une série de conférences sous l’égide de CSI, des exposés sur l’avenir des minorités au Moyen-Orient. Début 2018, ces exposés ont été publiés en anglais dans l’ouvrage The Future of Religious Minorities in the Middle East (Lexington Books, 2018) dont John Eibner est responsable comme éditeur.

En outre, M. Eibner a jadis représenté CSI auprès des Nations unies à Genève et a également été à plusieurs reprises consulté en tant qu’expert par des parlementaires suisses et américains. Il est en contact régulier avec des dirigeants politiques, ecclésiastiques et civils.

Avant de rejoindre CSI, John Eibner a travaillé de 1986 à 1990 en Angleterre au Keston College, un institut de recherche qui étudie la religion dans les pays marxistes-léninistes. Il possède un doctorat en histoire de l’université de Londres.

M. Eibner est également l’auteur de nombreuses publications. En 2018, il a publié un recueil sur la question de l’avenir des minorités religieuses au Moyen-Orient : « The Future of Religious Minorities in the Middle East » 

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Jean-Daniel Peter

Mercredi 22 mai nous avions le privilège d'accueillir, en l'église Saint-Nicolas de Strasbourg, le Dr John EIBNER, directeur international de CSI pour une conférence intitulée « Les chrétiens peuvent-ils survivre au Moyen-Orient ? » Nous avons pu comprendre que ces chrétiens sont victimes des enjeux politiques de plusieurs pays occidentaux, dont la France. Alors que de belles déclarations officielles avaient été faites en leur faveur, les intérêts particuliers ont favorisé les groupes armés qui persécutent (encore) les communautés chrétiennes.


Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Égypte