• Égypte

Double attentat contre les chrétiens – au moins 44 morts

11 avril 2017

Le dimanche des Rameaux, la communauté copte d’Égypte a été secouée par deux attentats à la bombe dans les villes de Tanta et d’Alexandrie. On déplore au moins 44 victimes. Le patriarche copte orthodoxe Tawadros II a échappé à l’attentat.



La première bombe a explosé dans l’église orthodoxe Saint-Georges, très fréquentée, dans la ville de Tanta située à environ  60 kilomètres au nord du Caire. Au moins 27 fidèles y ont laissé la vie, et 78 autres ont été blessés, pour certains grièvement. Selon des médias locaux, l’explosif avait été fixé sous une chaise.

Les services de sécurité ont probablement empêché le pire

Quelques heures plus tard, un kamikaze a voulu pénétrer dans la cathédrale patriarcale copte orthodoxe Saint-Marc, dans la ville côtière d’Alexandrie. Les services de sécurité l’ont empêché d’entrer mais il a pu néanmoins déclencher la bombe.  Au moins 17 personnes ont perdu la vie,  48 autres ont été blessées.

Au moment de l’attentat, le chef de l’Église copte orthodoxe, le patriarche Tawadros II, se trouvait dans l’église ; il avait parlé aux fidèles peu avant l’explosion. Il en est sorti indemne. Plus tard, il a déclaré à la télévision d’état : « Ces actes ne détruiront pas l’unité et la cohésion des Égyptiens. »

Selon les rapports des médias, les forces de l’ordre ont pu désamorcer deux autres charges explosives devant la mosquée Sidi Abdel Rahim à Tanta.

Après les attentats destructeurs, le Pape François a présenté ses condoléances aux Coptes et au peuple égyptien. Le chef de l’Église Catholique se rendra probablement fin avril 2017 en Égypte pour une visite.

L’état d’urgence est annoncé

Le dimanche 9 avril 2017, Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décrété le retour de l’état d’urgence pour les trois prochains mois. Celui-ci entrera en vigueur dès que les mesures du droit constitutionnel seront prises. « Cela sera fait dans le seul but de protéger notre pays », a justifié le président. 

Série de meurtres continuels contre les chrétiens

La milice terroriste État islamique (EI) a revendiqué les attentats qui constituent la suite d’une triste série d’attaques mortelles contre les chrétiens d’Égypte. Le 11 décembre 2016, 25 personnes, surtout des femmes et des jeunes filles, ont perdu la vie dans l’église Saint- Pierre et Saint-Paul au Caire. Au cours des premiers mois de cette année, plusieurs chrétiens égyptiens ont été assassinés par des islamistes, notamment dans la péninsule du Sinaï. 

Environ dix pour cent des quelque 94 millions d’habitants de l’Égypte sont des chrétiens coptes. Pour la plus grande partie, ils vivent en paix avec la majorité musulmane de la population. Les tensions existent surtout dans les régions rurales.

Après la chute du président islamiste Mohammed Morsi en 2013, les attaques contre les chrétiens ont augmenté. Sous la présidence d’ Al-Sissi, la situation s’est légèrement améliorée. Mais le problème de la terreur contre les minorités religieuses demeure.

Reto Baliarda

 

Sources : msn, faz, sda

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Égypte