• Arménie
  • Azerbaïdjan

Communiqué de presse | Haut-Karabakh : déclaration de la baronne Cox et du Dr John Eibner appelant à la fin de l’aide militaire à l’Azerbaïdjan

04 novembre 2020

Le Dr John Eibner, président international de Christian Solidarity International (CSI), une organisation chrétienne de défense des droits de l’homme, et la baronne Caroline Cox, membre de la Chambre des lords britannique, ont publié la déclaration suivante le 2 novembre 2020.



« Nous appelons tous les membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) dirigée par les États-Unis, de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) dirigée par la Russie, et Israël à suspendre la livraison de toutes les fournitures militaires létales et non létales et l’assistance technique à l’Azerbaïdjan jusqu’à ce que la dictature ultra-nationaliste de Bakou renonce à l’usage de la violence contre les chrétiens arméniens du Haut-Karabakh et reconnaisse le droit de cette communauté assiégée à l’autodétermination.

Les conditions pour l’extinction de la communauté chrétienne arménienne du Karabakh sont actuellement réunies. Il est donc urgent d’agir pour prévenir le génocide et protéger les victimes menacées, comme l’exigent tous les membres des Nations unies sur la base de la Convention sur le génocide de 1948 et d’autres instruments internationaux.           

Nous lançons cet appel cinq semaines après que l’Azerbaïdjan, membre associé de l’OTAN, ait lancé une offensive militaire contre les chrétiens arméniens du Haut-Karabakh. L’Azerbaïdjan a systématiquement attaqué des cibles civiles, notamment la maternité de Stepanakert et la cathédrale orthodoxe arménienne de Chouchi. Ses troupes ont également exécuté des civils capturés. Plus de la moitié des 150 000 civils du Haut-Karabakh ont été forcés par cette offensive à fuir leurs foyers. Si elle n’est pas interrompue, le nettoyage ethnique et religieux actuel prendra le caractère d’un véritable génocide.

L’Azerbaïdjan est soutenu dans cette guerre anti-arménienne avant tout par la Turquie – membre de l’OTAN – et par les djihadistes syriens soutenus par la Turquie. L’allié turc de l’Azerbaïdjan poursuit ouvertement l’objectif de faire revivre le califat ottoman en tant que grande puissance, s’étendant de la Méditerranée à l’Asie centrale. Les États de l’OTAN, Israël et la Russie fournissent également des armes et un soutien technique à l’Azerbaïdjan. L’armement israélien sophistiqué, en particulier les drones, ainsi que l’armement et la formation de l’OTAN ont donné à l’Azerbaïdjan un avantage militaire important. L’Azerbaïdjan a également déployé des bombes à fragmentation et des missiles Smerch, en violation des conventions internationales. Cette constellation militaire anti-arménienne a permis à l’Azerbaïdjan de s’enfoncer profondément dans le Haut-Karabakh. Les troupes azerbaïdjanaises sont maintenant à une distance de frappe de la capitale Stepanakert et du couloir de Lachin, la ligne de vie du Haut-Karabakh vers l’Arménie voisine, et s’engagent dans un nettoyage ethnique et religieux à mesure qu’elles avancent sur le terrain.

Nous demandons instamment à tous ceux qui souhaitent prévenir le génocide et protéger la communauté chrétienne arménienne du Haut-Karabakh, menacée dans son existence, qu’il s’agisse de particuliers, d’institutions de la société civile ou d’États membres des Nations unies, de soutenir cet appel. Ce faisant, nous renforcerons la sécurité non seulement des chrétiens arméniens du Haut-Karabakh, mais aussi de tous les peuples du Caucase instable et des pays voisins, indépendamment de leur appartenance ethnique ou de leur religion. »

Fin de la déclaration


La baronne Caroline Cox et John Eibner sont les auteurs de l’ouvrage Ethnic Cleansing in Progress: War in Nagorno Karabakh. Ce rapport sur la dernière tentative de l’Azerbaïdjan pour chasser les chrétiens arméniens de leur ancienne patrie du Haut-Karabakh lors de l’effondrement de l’Union soviétique est basé sur des recherches historiques et des enquêtes sur place entre 1990 et 1994. La baronne Cox est membre indépendant de la Chambre des lords et fondatrice et directrice générale du Humanitarian Aid Relief Trust (HART). John Eibner est le président international de Christian Solidarity International (CSI).

Pour plus d’informations

Morven McLean | morven.mclean@csi-int.org

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Haut-Karabakh