• Arménie
  • Suisse

Commémoration du génocide arménien

28 avril 2021

Voici le discours prononcé par John Eibner, Directeur International de CSI, à la commémoration du génocide arménien organisée par la communauté arménienne à Zurich le 26 avril 2021.



Je vous remercie de m’avoir invité à m’adresser à cette assemblée à Zurich pour commémorer le génocide arménien.

Au cœur de cette cérémonie se trouvent les événements apocalyptiques survenus en Turquie pendant la Première Guerre mondiale. Il est juste qu’il en soit ainsi. Le monde ne doit pas être autorisé à oublier ceux qui sont morts, ni ceux qui ont survécu, mais qui ont tant souffert du fait des déplacements, des viols, des enlèvements, des mariages forcés, des conversions forcées dans ce djihad officiellement déclaré contre l’infidèle. Nous commettons une erreur si nous ne nous souvenons pas du suprémacisme ethnique et religieux qui a conduit à ce nettoyage religieux et ethnique de masse. Nous faisons de même si nous ne reconnaissons pas que le génocide arménien est un processus qui transcende les crimes ottomans contre l’humanité commis contre les Arméniens et leurs voisins chrétiens syriaques et assyriens.


Le processus du génocide arménien ne se limite pas aux atrocités commises par le califat ottoman. Une étape antérieure était visible aux yeux des Occidentaux à la fin du 19e siècle, lorsque les massacres d’Arméniens en Turquie ont fait les gros titres en Europe et en Amérique du Nord. Le processus de génocide n’a pas été arrêté par la fin de la Grande Guerre en 1918, mais a débordé sur l’Azerbaïdjan et le Nagorny
Karabakh. Il a été suspendu pendant des décennies avec l’imposition de la domination russe/soviétique dans le Caucase, mais la violence anti-arménienne a éclaté à nouveau lorsque cette puissance a été obligée de se retirer avec l’effondrement de l’Union soviétique. Le résultat de cette secousse géopolitique a été le nettoyage ethnique et religieux de la première guerre du Nagorny Karabakh. L’exercice du pouvoir par la Fédération de Russie post-soviétique a de nouveau suspendu cette étape du processus de génocide en 1994.

Mais ce n’est qu’à l’automne dernier que les Arméniens ont à nouveau été mis en fuite par l’offensive militaire d’un membre associé de l’OTAN, l’Azerbaïdjan. Une grande partie du territoire de la République du Haut-Karabakh a été « nettoyée » des Arméniens. Le processus de génocide se serait poursuivi sans l’intervention tardive de la Russie en novembre dernier. Il y a un autre aspect de ce processus de génocide qui est souvent négligé. Il s’agit du nettoyage religieux des minorités religieuses non sunnites en Syrie depuis le soulèvement du « printemps arabe » en Syrie en 2011. La plupart de la population arménienne d’Alep – autrefois un refuge pour les survivants déplacés du djihad ottoman – a été contrainte de fuir son refuge syrien face à la violence des unités militaires djihadistes soutenues par la Turquie, membre de l’OTAN, et d’autres alliés de l’OTAN.


Aujourd’hui, Christian Solidarity International se souvient solennellement et honore toutes les victimes du processus du génocide arménien. Nous nous souvenons également de l’identité des auteurs du génocide et de ceux qui les ont soutenus et encouragés.


Mais nous avons tous la responsabilité de faire plus que nous souvenir. Nous devons faire tout notre possible pour que le processus du génocide arménien prenne fin à tout jamais. Les Arméniens doivent pouvoir vivre en paix et dans la dignité, avec leurs voisins, en tant qu’Arméniens et en tant que Chrétiens sur leurs terres ancestrales et dans les pays, tels que la Syrie, où ils ont historiquement trouvé refuge.


Puisse la mémoire de ceux qui ont péri, associée à celle des survivants qui ont tant souffert, nous inspirer à redoubler d’efforts pour atteindre cet objectif.


Dr. John Eibner

Président international

Christian Solidarity International

 
 
 
Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.